L'AG d'octobre 2016 a rassemblé, de bonne heure, 51 adhérents dans la salle des fêtes de Monteils.
Parmi les évènements importants : la remise de la traditionnelle décoration aux nouveaux formés, l'annonce de la super subvention-surprise du CDRP12
et les excellents résultats du topo-guide, en termes d'impact comme en termes de vente.


Mais au fait, pourquoi s'est-elle tenue à Monteils ?
Pour remercier tous les adhérents de l'excellente santé morale de l'association qui s'est traduit par une excellente santé financière.
D'où l'idée d'aller festoyer chez Jacky Carles, à Monteils bien sûr, en co-financant le repas des adhérents, histoire de faire enfin un peu de déficit !
Ce fut une belle sortie et un excellent repas sous le signe du canard, avec Jacky comme avocat et comme bout-en-train.

 
 
Ils sont partis à 6 courageux pour faire le bout du monde à Mostuejouls le jeudi 22 septembre.
Et du courage, il en fallait : 848 m de dénivelé avec à pics vertigineux du haut des falaises, des vautours fauves qui tournent au-dessus pour voir le menu et 13 Km dans les pattes.








Mais de Mostuejouls aux Eglantines en passant par St Marcelin, les paysages étaient à couper le souffle (déjà que la montée ...).
Pour une fois, le retour aux voitures était le bienvenu.
 
Aujourd'hui, le thème du repas est Le Canard sous toutes ses formes : foie gras, fritons, cou farci et bien sûr les cuisses confites !

Un groupe de marcheurs descend à Prévinquières à pied par les chemins boisés, pendant que d'autres préparent le repas.
Notre Grand Maître du Feu, Alain,aidé de René, s'affairent autour du barbecue pour réchauffer les pommes de terre et les cuisses de canard !


Alain et René en pleine action !



 

 Le groupe de marcheurs retrouve les autres convives vers 11h30 à la salle des fêtes pour un apéritif convivial puis toute le monde passe à table !
 

Lescure-Jaoul : on marche ou on mange ?

 


Après l'effort, le réconfort. C'est la devise des Passejaires qui l'appliquent longtemps et à petite dose. Ils l'ont encore montré le 30 juillet
à Lescure-Jaoul lors de la rando gourmande (forcément si on va dans le sens de leur défaut ...)
 
 
Après 2 heures et demi de marche pour descendre de La Salvetat à La Roque, ce mardi 19 juillet,  les randonneurs avaient faim.
Personne ne s'est fait prier pour remplir son plateau-repas. La preuve :
 
 
Nous étions 60 à ce repas champêtre : tous n'avaient pas marché mais tous avaient de l'appétit malgré les 35° à l'ombre des peupliers au bord du Viaur.